• Générations Nature

Jeûner dans un écrin de Nature

Animer et vivre un séjour de jeûne en itinérance en pleine nature est toujours pour moi une aventure unique. D'abord la préparation : chercher le lieu, imaginer l'itinéraire, les options, poser une trame pour les partages, se rendre sur place, arpenter la nature, anticiper, boucler les derniers préparatifs, demander au ciel de veiller sur nous, faire son sac, puis enfin accueillir mes aventuriers, aventurières, compagnons de route durant quelques jours. De nouveaux liens à tisser au travers du jeûne et avec la complicité de Mère Nature.

Cette fois j'embarque avec trois femmes belles et sensibles, enthousiastes et rieuses, pressées d'ouvrir la parenthèse qu'elles ont voulu s'octroyer. Je suis à la fois heureuse et fébrile, dans cet étrange mélange de confiance et de vigilance, l'aventure commence enfin !

C'est sous un soleil magistral, théâtral, imposant, que nous débuterons notre lent périple : ici pas d'horaires, pas de course, à chacune de trouver son rythme. Une montée progressive en forêt nous offre quelques pauses ombragées, et nous célébrons les rencontres avec l'Eau - dans ce territoire déjà presque à sec. L'eau et le feu ont sorti le grand jeu pour ce début de séjour !

Le lendemain nous décidons de ne reprendre notre marche qu'en fin d'après-midi pour laisser passer les heures les plus chaudes ; le ciel en décidera autrement avec un orage tonitruant qui nous invitera à passer une nuit en cabane. Cette journée sans itinérance fût l'occasion d'aller explorer et rencontrer le vivant autour de nous. Instants magiques, rencontres avec l'eau, les nuages, les fleurs, les arbres, ... moments riches de sens, de symboles, renforcés par leur partage entre nous le soir venu.

Le troisième jour les corps entrent pleinement dans le jeûne, changement de rythme, laisser faire, faire confiance au processus. C'est un décor aux allures de Sibérie qui nous accueille, déserté par l'humain, propice aux partages sur la connexion au vivant et aux réflexions. Chacune offre sa vision, son récit ; au sein de notre petit collectif, la compréhension du vivant émane aussi de nos échanges.

Nous nous allègerons du poids des sacs le jour suivant pour laisser nos corps courir la montagne, découvrir d'autres versants, comme d'autres facettes aussi de nous-mêmes. Comme ce massif nous sommes multiples, il nous faut parfois réapprendre à déplacer notre regard, à changer d'angle de vue. Ici règne le minéral, et me rappelle que la Terre vit elle aussi, avec une temporalité bien différente de la nôtre...

Une seconde nuit en cabane, à l'abri du vent, préparera en douceur à une cinquième journée de jeûne. Les corps et les esprits s'épurent, parfois de façon intense. Rester à l'écoute, accompagner, dans la douceur. Ce qui s'exprime ne cristallise pas ... Les pluies orageuses sont de retour, un don pour la nature qui souffrait déjà tant de sécheresse, presque un jeu pour nous - à dégainer l'abri le plus vite possible !

Nous redescendrons en vallée sous la pluie, mais avec bienveillance le ciel nous offrira un repas au sec, pour une joyeuse reprise alimentaire !

Je me sens profondément reconnaissante pour ces moments de partage, pour ces parenthèses de nature, de simplicité, de paix, et pour la confiance qui m'est donnée, Merci !!


* Dessins magiques de Claire, Flora et Stéphanie :-)

94 vues

Posts récents

Voir tout